Caté Sympa

Caté  Sympa

1 COMPRENDRE LA MESSE

 

LES 4 MOMENTS DE LA MESSE OU VOUS ETES ACTEUR

 

La prière pénitentielle

Lors de la prière pénitentielle, nous déposons nos péchés à Jésus pour être pardonnés.

 

Illustration :

Lorsque l’on rédige un devoir, si on écrit un mot avec une erreur, on le barre avec un crayon et on le réécrit. Alors la faute ne compte plus, mais on voit encore une trace de la faute commise. Par contre si on utilise la gomme, on efface complètement la faute et sur la copie il n’y a plus aucune trace de l’erreur commise. Le crayon c’est Jésus qui raye nos péchés lorsqu’on lui dépose, et la gomme c’est la confession avec le prêtre qui a reçu de Jésus le pouvoir de remettre les péchés (c’est le sacrement de la réconciliation).

 

La parole

C’est Dieu qui nous parle par l’intermédiaire du lecteur. La parole nous aide à nous remettre en question pour pouvoir progresser sur le chemin de la foi.

 

Les offrandes

Les offrandes ne sont pas seulement le moment où l’on dépose une pièce dans la corbeille de la quête. Nous déposons également à Jésus toutes nos peines et nos joies de la semaine.

 

Illustration :

Un dimanche matin dans la montagne il y avait une tempête et le prêtre se demandait si les villageois pourraient venir à la messe. Il vit entrer une grand-mère qui habitait à l’autre bout du village. Il lui dit alors « Vous auriez dû rester chez vous, vous habitez loin et il y a une tempête dehors ». La grand-mère répondit « Je ne pouvais pas rester chez moi car je dois déposer les difficultés des villageois ».

 

La Communion

Après avoir reçu l’Eucharistie (l’Ostie), nous demandons à Jésus de venir nous soutenir dans les épreuves, et nous aider à progresser sur le chemin de la foi.

 

Illustration :

Dieu demanda à un homme de regarder sa vie comme un film. Sur le sol on pouvait distinguer deux traces de pas. Dieu dit à l’homme « Tu vois mon fils, je marche à tes côtés tous les jours de ta vie ». Mais l’homme vit qu’à plusieurs endroits, les plus difficiles de sa vie, il n’y avait plus qu’une seule trace de pas. Il demanda alors à Dieu « Pourquoi m’as-tu abandonné  dans les moments les plus difficiles ? ». Dieu répondit alors « Je ne t’ai pas abandonné, ce fardeau était trop lourd pour toi alors c’est moi qui te portais ».

 

A Méditer : Dieu ne s’impose pas, il prend la place qu’on lui laisse, c’est à nous de choisir la place qu’on lui accorde.

 



05/08/2013

Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres